perspectographe.fr

journal de recherches

La vision subjective et la séparation des sens - Crary,

Tags : regard, fatigue, crary

Un court passage de Techniques de l’Observateur, traduit de l’anglais :

En cherchant à effleurer l’essence et l’immédiateté de ce qu’il appelle le sens intime, Maine de Biran distille et floute l’identité de l’interiorité même qu’il cherche à affirmer. Il emploie le mot coenésthèse pour décrire « la connaissance dans l’instant de la présence du corps dans la perception de chacun » et « la simultanéité d’une composition d’impressions et de sensations provenant de différentes parties de l’organisme ». La perception visuelle, par exemple, est indissociable des mouvements et spasmes musculaires de l’œil et de l’effort physique permanent qu’implique le maintien du focus sur un objet, ou le simple fait de garder l’œil ouvert.

Pour Maine de Biran, l’œil, commme le reste du corps, devient une contingence physique présente et obstinée, demandant l’exercice permanent d’une force et d’une activité. En renversement du modèle classique de l’appareil observant comme pure fonction de transmission, les organes sensoriels de l’observateur et leur existence physique sont invariablement liés à l’objet qu’ils agrippent. Sept ans avant que Gœthe ne publie le Fahrenlehre, Maine de Biran explique que notre perception de la couleur était déterminée par la tendance à l’épuisement du corps, l’oscillation d’une fonction physiologue au fil du temps, et que le processus même de se fatiguer est en fait un processus d’observation de cette fatigue.

Quand le regard se fixe un certain temps sur une couleur, avec sa façon se se fatiguer, un mélange se formera de cette couleur et d’autres nouvelles, et au fil du temps la couleur d’origine ne sera plus présente dans ce mélange.13

13 Maine de Biran, Influence de l’habitude sur la faculté de penser, 1803

Jonathan Crary, Techniques of the Observer, MIT Press

Les citations de de Biran sont re-traduites de l’anglais bien que son texte d’origine soit en Français.

çatourne Çatourne